30/09/2019 : Oly : bandes & sauvages urbains

2019-10-01T00:00:00Z
Ce jour, cet article du parisien : http://www.leparisien.fr/essonne-91/montgeron-un-bus-attaque-lors-d-une-rixe-entre-bandes-01-10-2019-8163837.php?

Une bande, un autobus, une rixe, une victime…

Nos sociétés installent beaucoup de caméras ? Mais qu’est ce que font exactement ces caméras ?

Trêve de moqueries. Les caméras ne règlent rien à ces problèmes.

[ https://www.senat.fr/rap/r08-131/r08-13110.html ]

Les caméras ne sont pas très chères (quoiqu’il faille payer des tas de gens qui regardent les écrans plutôt que de se déplacer en ville), mais sont largement inutiles sur ce genre de sujet.

Ce qui est utile est plus de policiers dans la rue, et, dans le même mouvement, un déploiement de services économico-culturels suffisamment englobants pour ne laisser de côté que ceux qui vraiment voudraient rejeter la société.

Car enfin, au plan statistique, les asociaux pathologiques ne sont pas fréquents, en tout cas bien moins fréquents que les phénomènes antisociaux. Et par définition, les asociaux pathologiques ne se constituent pas en bande.

La sauvagerie urbaine va pouvoir se développer puisque nous lui laissons de plus en plus en place, dans notre repli sur nous-mêmes, et nos rêves de prochaines vacances éloignées des problèmes des banlieues épuisées d’espérer.

+1 Dom.
Les caméras ca aide … dans un climat ou l’ont souhaite la repression et pas la prevention.

Une rixe sous une caméra ca n’arrete personne, devant un policier c’est pas la meme reflexion …

2 Likes