Centre ville, cœur de quartier, construire autrement

Si l’on ne considère pas les espaces verts, peut-on, à Vigneux, vivre ailleurs que chez soi ou en-dehors de la ville? Comment réorganiser la ville pour que l’on puisse y projeter d’y rester un moment pour un loisir, une promenade marchande, un verre à une terrasse, etc…

Cette question semble poser d’emblée celle d’une centralité urbaine autour de laquelle services publics et privés, équipements structurants et pôles d’emplois offriraient une mixité de fonctions laissant imaginer qu’il deviendrait agréable d’y déambuler.
En 1999 une grosse étude avait été menée pour identifier les enjeux d’une centralité urbaine à créer, puisque la ville en a toujours été dépourvue.
Depuis, la construction de nouveaux immeubles et les projets qui pèsent sur les parcelles qui auraient pu être réservées à l’aménagement d’un centre ville fait dire au Maire (V’lm d’octobre 2019 page 18) « …la ville a jeté les bases de la constitution non pas d’un centre-ville illusoire mais d’un cœur de ville s’appuyant sur le développement de trois pôles : la gare, le secteur du 14 juillet et le quartier du 8 mai 1945 »
Voilà ainsi décrit un futur parcours assez aride d’une distance équivalent celle de la Rue de Rivoli à Paris, mais sans les attraits que vous décrivez : promenade marchande avec arrêts en terrasse…La copie du Maire est-elle à revoir ? Il me semble qu’une véritable consultation citoyenne avec confrontation au dossier porté par les architectes et les financeurs publics serait à exiger sans délai. La consultation qui a eu lieu n’était pas suffisante.

1 Like

Oui… Contribuer à la connaissance de la situation et consulter… Probable que la question initiale est mal posée et qu une consultation pourrait déjà la reformuler permettant ainsi des réponses effectives !
De facon générale, au niveau d un immeuble d un quartier, la meilleure question ne consiste t elle pas à demander en permanence quelle est la question la meilleure, puis d e l étudier…

Surtout ne jamais oublier que l’aménagement doit être au service des habitants. Ce serait bien dans ces conditions que les porteurs de projets interrogent le quartier et au delà sur :

  • Pour qui ?

  • Pour quoi ?

  • Comment ? : ça fonctionne, ça s’insère, les liaisons, les transports …

  • etc.